Abdou  Mohamed Kaphet

Regards Emission Hebdomadaire.

Rencontre avec l'artiste Mahorais
M I K I D A C H E

A Chiconi surla place publique

A Chiconi ur la place publique.
Mikidache Daniel.
Alexandre Rosada

"Quelqu'un de bien" voila la signification du prénom Mikidache, que nous recevons dans REGARDS ce Mardi 1er Juin 2004 en version française et jeudi 3 juin 2004 en version shimaoraise.
Mikidache Daniel est un artiste international, dont l'actualité nous emmène à parler de son deuxième CD intitulé "Hima" qui veut dire Debout, et qui vient de sortir en métropole.
Avant d'évoquer sa carrière artistique nous évoquons son enfance.
Né en 1969 à Mamoudzou, Mikidache à passé sa jeunesse à Chiconi... puis le temps passe et les années 75 arrivent celles de l’indépendance des Comores …son Père est pro-comorien, et sa famille regagne Moroni …il a alors 6 ans à ce moment là...
il grandit et fait ses études en Grande Comores …il nous livre des souvenirs, et des anecdotes.

Mais les choses sérieuses commencent à l'âge de 13 ans pour Mikidache, contre l’avis familial il décide d’apprendre la musique. Deux ans aprés il cré sonpremier groupe, le Groupe SY qui deviendra plus tard le groupe Ylang Ylang..et il n'a que 16 ans ! Il enregistre un premeir maxi 45tours intitulé "Je veux" aux accents de Rock and Roll !
Mais le succés n'est pas au rendez vous, alors c'est le retour aux Comores à la plus grande joie de ses parents...

Le démon de la musique le reprends en 1986, et il repart en France pour finir ses études... alors joignant l'utile à l'agréable comme on dit, il retouche à la musique, tout en travaillant dans une chaine de fast food...
Il multiplie les voyages entre Paris Marseille et Nice...la vie d'artiste qui commence..Il fait des rencontresmusicales avec des professionnels et sort un premier album en 1997 intitulé "Kauli".

L'album est un succès et la maison de disque propose "Kauli" deux ans plus tard au concours musical Découvertes RFI et le disque de Mikidache remporte le 1er Prix.
Un trempli qui propulse Mikidache dans la presse spécialisée, on parle de lui et on diffuse sa musique sur les ondes métropolitaines...c'est partit !

Nous reparlons de "Hima" son deuxième CD...Nous lui posons une série de questions sur les paroles de son disque:

Vous chantez « Jeunesse le pays attends tout de toi « … Prends tes responsabilités »…c’est un appel à l’action ?
Vous dites « Politiques défendez votre peuple dans la probité et la cohérence » Vous pensez que l’on manque de Justice et de morale en politique ici comme dans la région ?

Etes vous confiant ou angoissé par rapport à l’avenir de Mayotte par exemple ?
Vous dites aussi dans HIMA votre album… "Religieux prêche une parole juste… l’islam ne t’interdit pas de te rendre utile »
Condamnez vous le détournement des écritures par des hommes fanatiques ?

Un autre texte est aussi très inspiré c’est celui sur la Polygamie…que vous avez écrit avant sa suppression…
Avez vous connu de ces « mères qui ont assez soufferts » comme vous le chantez ?

Alors revenons à la Musique…
Comment qualifierez votre style musical…. Est il proche du Twarab, avec des influences malgaches et comoriennes … ?
Plus généralement on vous classe dans la « World music » n’est ce pas un peu réducteur ?
Aimeriez vous produire d’autres groupes un jour ? Etre un producteur ?
Vous avez donné un concert à CHICONI le 3 avril 2004
C’est important pour vous de venir vous ressourcer avec les votres, de garder le contact ?
Votre carrière ne vous fait pas oublier votre racine ?
Dans un morceau intitulé MIZIKI vous dites que la musique permet d’oublier la différence de l’autre…
« C’est un communion entre Blancs et Noirs »…dites vous…
Que pensez-vous des sentiments de xénophobie dont nous sommes les témoins ça et là à Mayotte ?

Les réponses à ces questions dans l'émission REGARDS des 1er et 3 Juin 2004 sur Télé Mayotte.

Version française Alexandre Rosada
Version mahoraise Abdou Mohamed Kaphet


Pour en savoir plus sur l'artiste cliquez sur :http://www.mikidache.net