Alexandre Rosada interviewe le Lieutenant Colonel Bevillard, chef du DLEM.




Dans le Bureau avec le Colonel, évocation de
l' Histoire de la Légion.


Le Détachement de la LEGION Etrangère A MAYOTTE...

Une émission enregistrée à Dzaoudzi.
Petite Terre. Mayotte.

"REGARDS" version française préparée et présentée par Alexandre Rosada
"REGARDS" version mahoraise préparée et présentée par Abdou Mohamed Kaphet
Diffusion les 14 et 16 avril 2004.



MADAME MONSIEUR BONSOIR …et bienvenue dans notre émission REGARDS, ce soir nous allons à la rencontre de la LEGION ETRANGERE et plus particulièrement du DLEM, le détachement de la légion étrangère de Mayotte.
Comme à l'accoutumée dans notre émission des reportages et des invités...et tout d’abord le lieutenant colonel Bevillard, patron du DLEM à Mayotte.
Faisons avec lui d’abord un point sur la légion étrangère en général… on va dire que la Légion ce sont 7662 hommes répartis en 10 Régiment dont celui de Mayotte le DLEM. Le lieutenant Colonel cite les différents régiments et je lui pose une succession de questions :
Ou sont elles principalement implantées ces formations ?
Quelles sont les missions de la Légion étrangère ?S’agissant du Commandement de la Légion Etrangère, le COMLE, ou est il stationné ?
Quel est sa mission ?
De qui dépend il ? Est-ce un échelon déconcentré de l’administration de l’armée de Terre ?
Nous regardons ensemble un clip musical sur les différentes positions de la Légion.
Le Lieutenant colonel Bevillars nous parle du Dlem en particulier , de la Légion à Mayotte en clair..
Ce sont 240 hommes, 80 permanents et 160 tournants
Vous êtes force de souveraineté mais aussi vous pouvez faciliter l’engagement d’unités extérieures ?
Ce fut le cas en 1989 et 1995 ?
Vous dépendez du Fazsoi, le commandement supérieur des forces armées de la zone sud de l’océan indien…basé à la Réunion ?
Cela évoluera t il un jour avec une complète autonomie, je veut dire un commandement direct de Paris ?


Jacques Cazabat, Commandant en second du Dlem, mémoire du passé de la Légion dans la région.

L'adjudant chef Evangelista parle de "l'opération M'Tzamboro".

Un autre invité fait son entrés dans l'émission il s'agit du Commandant en second de la Légion, le Lieutenant Colonel Jacques Cazabat.
Avec lui nous allons évoquer l’histoire de cette légion à Mayotte…Je lui demande :
Vous même étiez a Mayotte de 1972 à 1974, alors que le Dlem était le Dlec, avec un C pour Comores…et il y avait alors une section à Moroni…
Quelles étaient les missions alors ?
Vous êtes partis en 74 revenu en 78…Beaucoup de choses avaient elles changées ?
Alors il faut le rappeler tout a commencé un 8 Mars 1831, alors que Louis Philippe était le roi des français…il crée la Légion étrangère. Voyons avec vous les principales dates auxquelles la Légion s'est illustrée depuis cette époque ?
Nous poursuivons avec les signes reconnaissables du Légionnaire en terme d'habillement
Il y a d’abord :
-les emblèmes et les fanions -le képi blanc -les épaulettes
-la ceinture bleue, la cravate verte et le béret vert,
-les plis légions pour la chemi
se,
- et puis la musique
-enfin la grenade à sept flammes, et le fameux boudin…
Jacques Cazabat, nous détaille chacune de ses particularités vestimentaires et signes distinctifs.
Nous évoquons ensuite les spécificités de la Légion :
La principale spécificité est-elle que c’est une formation combattante composée d’étrangers sous
commandements français
?
Combien sont ils ?
De quelles origines culturelles principalement ? En 2003…on comptait 38% de slaves, 20 % de latins, 20% de francophones, et 5% d’africains ?
Une grande diversité…semble-t-il ?
Le candidat peut il être engagé sur simple déclaration d’identité ?
Est-ce parfois une 2éme chance ?
Le passé des candidats est il soigneusement étudié ?
Le contrat dure-t-il 5 ans ? Il faut avoir entre 18 et 40 ans ? Les femmes peuvent elles postuler ?


Avec le patron du DLEM à Mayotte, nous parlons notamment de la modernité de la Légion.

Avec le Commandant de Molliens nous passons en revue l'armement du légionnaire.

Un autre invité nous rejoint sur le plateau de REGARDS, aprés nous avoir fait une démonstration des différents équipements militaires du Légionnaire du troisième millénaire, il s'agit du Commandant De Molliens,
Lui, il contribue a rendre les légionnaire efficace…par les entraînements qui sont quotidiens ?
Parlez nous de cette formation ? L’idée est-elle que le légionnaire doit être tout de suite opérationnel en cas
de conflit intense
?
Tous les domaines sont-ils compris : tirs, transmissions combats…
Vous entraînez aussi les équipes tournantes ?
Ici à Mayotte y a t il des problématiques qui peuvent enrichir et endurcir le légionnaire ?
Le climat, la pluie, la chaleur ? les cyclones

Alors nous l’avons dit parmi les grandes missions de la Légion à Mayotte il y a aussi des interventions auprés de la population…pour en parler nous recevons l’adjudant chef Evangelista.
Les légionnaires s’adaptent-ils à toutes les missions qu’on leur confie ?
C’est vrai pour des opérations de protections de civils français à l’étranger,..Par exemple ?
Vous pouvez intervenir aussi pour différentes questions comme l’aide a une rentrée scolaire difficile en 2003 par exemple
à Mayotte ? En 2002 il s’agissait d’une campagne de vaccination ?
L’aspect humain et humaniste est-il donc toujours présent dans les missions de la légion ?
Alors dernièrement à Mayotte le cyclone Gafilo avait bloqué des touristes sur l’îlot de Mt’zamboro…et c’est la légion notamment qui est intervenue… ? Et vous personnellement ?
Nous regardons un reportage tourné à ce moment là, avant de le commenter.

Pour conclure l’émission nous retrouvons dans son bureau le Lieutenant Colonel Bevillard
Lieutenant Colonel combien de légionnaires sont tombés au champ d’honneur depuis 1831 ?
La force de la Légion n’est ce pas finalement de s ‘adapter à travers le temps ?
La Légion étrangère permet elle de s'insérer dans la société ?
Dernière question quel REGARDS portent les jeunes sur la Légion étrangère ?




Réalisation : Rachid Ahamada avec toute l’équipe technique de RFO-Mayotte.