Action à la Réunion !!!

CARAKTERES N°35

 
 

Frédéric Ohlen,
écrivain, poête, éditeur.
Devant sa maison du 6ème kilomètres.

Aujourd'hui :

 Le Marcheur Insolent,
Retrait du Percuteur,
Les Cahiers de Théodore Braïno,
et Correspondances Océaniennes...





Mercredi 23 Octobre à 12h20 et Samedi 26 Octobre à 8H sur Radio Nouvelle Calédonie.
Une coproduction RFO/CDP

C'est avec le Numéro 2 de la Revue Culturelle intitulée "Correspondances Océaniennes" que nous ouvrons ce 35ème magazine de "Caraktères". Une revue publiée par l'Association Correspondances Antipodéennes, que préside Jean François Vernay, doctorant et Australianiste. Nous l'avons rencontré dans nos locaux et il nous a parlé de ce numéro dont le thême est la Jeunesse en Calédonie et en Océanie.
Un sommaire trés dense avec des rubriques claires permettent à l'équipe de rédacteur qui ont planché sur le sujet d'apporter leur pierre au débat général. Parmi les auteurs qui ont collaboré on trouve notamment, Hamid Mokaddem, André Gable, Marie Odile Perouse de Montclos, Jean Claude Barret ,Juliette Maes et Monique Luserga.
Jean François Vernay nous dit pourquoi ce thême de la Jeunesse est actuel, quel est l'avenir de la Jeunesse en Océanie, et qui finance cette revue dont la maquette luxueuse est plutot réussie. Il nous parle enfin de Cristopher Koch, un auteur australien dont il est "fan" et qu'il a appelé et interviewé par téléphone.
Correspondances Océanienne prépare un nouveau numéro hors série pour la fin de l'année. Le directeur de publication Jean François Vernay nous en donne le thême et lance un appel à des rédacteurs éventuels.
.

Nous partons de ce pas à la Bibliothèque Berheim, pour assister à une soirée majestueuse imaginée par Frédéric Ohlen pour le lancement de son nouveau recueil de poêmes "Le marcheur Insolent" édité par Grain de Sable.
Un livre magnifique qui nous invite au déplacement, au voyage vers l'autre et à la lumière du langage poétique.
Cette soirée de lancement Frédéric Ohlen l'a voulue transversale pour "décloisonner" nous dit-il les langages artistiques calédoniens. Ainsi a-t-il réunit en un même lieu, quatre guitaristes pour rythmer le soufle, cinq voix pour habiter chaque poême, dix images réalisées par Tokiko alias Laurence Vialard, pour surprendre la lumière et dix sculptures pour donner un visage à la terre...



"Il n'y a pas d'insolence à être Soi"

Frédéric Ohlen.


Prés d'une centaines de personnes étaient venues ce soir là...et dans la salle régnait une trés grande écoute, comme un recueillement et une méditation surtout lorsque les poêmes furent déclamés...A la fin d'ailleurs un tonnerre d'applaudissement à déchiré la salle et sur les visages se lisait une joie certaine d'avoir participé à cet évènement, ce "happening".
Plusieurs personnes nous ont confiées cet émerveillement....mais pour en savoir davantage sur le fond de ce livre "Le Marcheur Insolent" nous avons voulu rencontrer à nouveau Frédéric Ohlen. Quelques jours plus tard en plein Nouméa prés de l'océan il nous a parlé longuement de son dernier livre et nous vous en livrons quelques extraits dans "Caraktères". A écouter !

C'est avec le polar que nous poursuivons notre émission, et comme la lecture est en fête nous ouvrons encore une fois notre antenne a un auteur de Polar. Cette fois c'est Firmin Mussard que nous accueillons pour son roman noir intitulé "Retrait du Percuteur" aux éditions Baleine. Un polar dont l'action se déroule à La Réunion et qui relate des "règlements de comptes au fusil à pompes" dans les hauts de l'ile. Une histoire largement inspirée par les faits divers du département français où Firmin Mussard a vécut 11 ans au total. Installé désormais en Calédonie depuis 6 mois, il nous raconte son amour du polar, sa fierté à être édité.
Il nous lit un extrait de son premier livre.

Aprés une pause musicale consacrée à Vincent Delerm, nous terminons notre émission avec le Professeur Jean Giart. Son édition "Le rocher à la Voile" vient de sortir un livre intitulé "Les cahiers de Théodore Braïno Kaawha".
C'est un ouvrage utile pour la mémoire de la société Kanak
. En effet dans les énnées 40 et 41 Théodore Braïno, originaire de la grande terre a noté dans deux cahiers chaque jour et presque heure par heure tout ce qui se déroulait dans deux chefferies administratives, celles de La Foa et de Sarraméa .
Ces cahiers retrouvés sont édités à présent.
Mais qui est ce Théodore Braïno ? et que nous apprennent ces Cahiers ?
Le professeur Jean Guiart nous dit que Théodore Braïno cherchait en fait à gouverner le pays Kanak au nez de l'administration coloniale. Il nous révèle aussi que Braïno, "recherchait tout les sorciers qui mettaient en danger la société kanak construisant ainsi une forme de pouvoir qui le rendrait imparable pour sa candidature aux fonctions de grand chef".
Ce document pousuit Jean Guiart nous offre une description de la vie d'un centre de colonisation et nous montre comment déja les gens calédoniens et kanak vivaient ensemble.


 
Mémoire et Témoignage...


"CARAKTERES"
un Magazine réalisé par